Din Din revisite l’art urbain à sa manière

Le mouvement du « street art » a beaucoup évolué depuis son émergence dans les années soixante-dix, click here.

1380528_562894397131016_1785840375_n

Au fil du temps, des talents innovateurs parviennent à insuffler une fraîcheur dans le traditionnel art urbain qui se base sur des procédés tels que l’affiche ou le graffiti, culture hiphop.

Certains instaurent l’art participatif, d’autres privilégient le concept textuel et d’autres encore, comme Din Din incluent le son dans leurs œuvres urbaines.

C’est une originalité qui lui a valu le salut de bon nombre de ses homologues.

Jouant avec la modernité et rendant plus vivant ses créations, l’utilisation de timbres facilite la compréhension du public.

Din Din ne néglige néanmoins pas l’art visuel. Il use de beaucoup de techniques et excelle dans la maîtrise du yarnbomb, emploie des autocollants et du bristol sans oublier les mythiques graffitis.